La recherche de locaux où s’installer

Categories Les créateurs d’entreprisesPosted on

L’installation dans des locaux est évidemment essentielle dans la vie de l’entrepreneur. Cela ne demande pas de compétences techniques particulières mais oblige néanmoins à se poser certaines questions et à faire le choix entre différentes possibilités.

Nous faisons part ici de l’expérience vécue par le cabinet Astria et des réflexions que cela nous amène.

Continue reading « La recherche de locaux où s’installer »

Créer une société ou être auto-entrepreneur.

Categories Les créateurs d’entreprisesPosted on

Le créateur peut lorsqu’il lance son activité se poser le choix de la création entre une société ou une auto-entreprise. Pour rappel, une auto-entreprise est une entreprise individuelle avec un régime fiscal et social ultra-simplifié.

Nous allons voir ci-après les différents choix qui s’offrent au créateur.

  1. Créer d’abord une auto-entreprise.

L’auto-entreprise présente l’avantage de la simplicité des formalités de création.

Autre avantage, plus significatif, l’auto-entreprise est exonérée de la TVA. Elle est donc particulièrement intéressante lorsque les clients de l’entreprise sont des particuliers. (où à des organismes non assujettis à la TVA, tels les écoles). Enfin, l’auto-entreprise bénéficie d’abattements forfaitaires pour le calcul des charges sociales et de l’impôt sur le revenu qui la rendent plus intéressante que la société.

Continue reading « Créer une société ou être auto-entrepreneur. »

La gestion d’une société : quel partage des rôles entre l’entrepreneur et l’expert-comptable

Categories Les créateurs d’entreprisesPosted on

Dans un précédent article du coin des entrepreneurs, nous avons évoqué l’organisation que l’entrepreneur doit mettre en place pour gérer sa société. Nous prolongeons notre réflexion sur ce sujet en précisant le partage des rôles entre l’entrepreneur et l’expert-comptable.

  1. Le suivi administratif.La facturation et l’encaissement des clients, le suivi et paiement des fournisseurs, le suivi des notes de frais concernent l’entrepreneur. Bien sûr, comme nous l’avons vu dans l’article sur le démarrage de l’entreprise, ce dernier peut bénéficier des conseils de son expert-comptable pour mettre en place ce suivi.
  2. La tenue comptable et les déclarations fiscales courantesLa tenue comptable est le plus souvent assurée par l’expert-comptable mais rien n’interdit à ce qu’elle le soit par l’entrepreneur si celui-ci pense disposer du temps et des connaissances nécessaires. Cela peut être facilité par une implantation en mode Saas du logiciel comptable du cabinet. (voir les articles sur le mode Sass dans le coin des entrepreneurs)
    Les déclarations fiscales courantes, c’est-à-dire les déclarations mensuelles ou trimestrielles de TVA et les acomptes impôt sur les sociétés (IS), suivent généralement le même schéma que la tenue comptable : elles sont établies par l’expert-comptable s’il procède lui-même à la tenue ou par l’entrepreneur dans le cas contraire.
    Pour les déclarations fiscales moins courantes, par exemple la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) ou la taxe sur les véhicules de sociétés (TVS), c’est le plus souvent l’expert-comptable qui établit ou contrôle ces déclarations.
  3. L’établissement des comptes annuelsL’établissement des comptes annuels (bilan, compte de résultat et annexe) et de la liasse fiscale est très généralement pris en charge par l’expert-comptable. Il est très rare que l’entrepreneur procède à se travaux ; mais il a légalement le droit de le faire.
  4. Le conseil dans l’accompagnement de l’entrepreneurIl y a une dernière partie qui est de fait du domaine exclusif de l’expert-comptable : c’est le conseil qu’il peut apporter à l’entrepreneur pour gérer et piloter au mieux sa société. Sur ce sujet, l’expérience de l’expert-comptable, basée sur des connaissances techniques et sur le traitement de très nombreux dossiers depuis plusieurs années, est irremplaçable.

En conclusion, il apparaît que l’entrepreneur peut décider du partage des rôles avec son expert-comptable pour la gestion de sa société. Cette organisation, et c’est souvent le cas, peut évoluer dans le temps, pour s’adapter au mieux au développement de la société.

Les premières étapes de la gestion d’une société.

Categories Les créateurs d’entreprisesPosted on

Nous avons vu dans un précédent article du coin des entrepreneurs le choix qu’a le créateur de procéder lui-même aux formalités de création de la société ou au contraire de se faire accompagner. Nous allons voir ci-après les premières étapes de gestion de la société.

  1. L’arrivée de nouveaux documents.Si le dossier est transmis complet au centre de formalités de entreprises (CFE), ce dernier peut retourner le Kbis au créateur. Le Kbis est la carte d’identité de la société et chacun peut acheter le Kbis de toute société sur les sites internet dédiés (par exemple sur le site  HYPERLINK « http://www.infogreffe.fr » www.infogreffe.fr). Continue reading « Les premières étapes de la gestion d’une société. »

Formalités de création de la société, le faire seul ou se faire accompagner.

Categories Les créateurs d’entreprisesPosted on
  1. Les formalités de création de la société.
    Les formalités de création sont devenues plus simples avec la mise en place 
des centres de formalités des entreprises (CFE), « guichets uniques » auprès desquels sont déposées les demandes d’immatriculation. C’est également auprès des CFE que se font ensuite les éventuelles modifications ou cessations d’activité des entreprises,
    L’entrepreneur a le choix de procéder lui-même aux formalités de création ou de se faire accompagner par un professionnel spécialisé, qui est très généralement un avocat ou un expert-comptable. Continue reading « Formalités de création de la société, le faire seul ou se faire accompagner. »

L’importance du business plan

Categories Les créateurs d’entreprisesPosted on

Le business plan est un terme connu, utilisé fréquemment dans la presse économique ou dans les ouvrages spécialisés.

  1. Les deux grandes parties du business plan
    La première partie du business plan oblige à formaliser le projet de création ( étude de marché, offre de produits ou de services, moyens mis en œuvre).
    La deuxième partie sur laquelle nous allons insister concerne la traduction économique de ce projet. C’est ce qu’on appelle le prévisionnel qui récapitule en premier lieu (le plus souvent mensuellement et pour les trois premières années) le chiffre d’affaires et les charges. C’est le compte de résultat prévisionnel. Continue reading « L’importance du business plan »